Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes Imprimer

Fonds Henry Grandin de Mansigny

Fonds Henry Grandin de Mansigny, 121 Fi

121 Fi

Ce fonds illustre les deux passions d’Henry Grandin de Mansigny : les chevaux (attelages, courses hippiques sur les hippodromes parisiens, à la fin du XIXe siècle) et le portrait avec entre autre pour modèle son épouse Maria de la Luz et ses enfants.

On découvre également quelques photos de châteaux du sud Manche à la fin du XIXe siècle.

Henry Marie Grandin de Mansigny est né à Avranches le 15 août 1849, du capitaine de corvette Henri Grandin de Mansigny (1788 à Guérande - 1866 à La Godefroy) et de Rose Louise Caroline Yvon du Plessis (1807 à Saint-Pierre-d'Arthéglise - 1900 à La Godefroy). Mobilisé par la garde nationale mobile, le 15 août 1870, il participe aux campagnes contre l'Allemagne. En 1876, il est nommé officier de réserve du 24e régiment de Dragons, avant de rejoindre le 11e régiment de cavalerie Dragons où il obtient le grade de sous-lieutenant.

Il devient maire de La Godefroy à la fin du XIXe siècle. Ce passionné de chevaux et de photographie se partage entre son appartement place des États-Unis à Paris et son manoir du Plessis à La Godefroy pour lequel il fait bâtir une extension et des écuries. Le 15 octobre 1883, il épouse à Paris, Maria de la Luz de Villamil, fille d’un riche aristocrate espagnol. Le couple donne naissance à quatre enfants : Henriette le 19 septembre 1884 à Gouvieux (Oise), future épouse d'Adrien Gaudin de Villaine ; Guillemette le 29 avril 1889 à Paris qui décède avant l'âge de 4 ans ; Emmanuel le 23 août 1895 à La Godefroy ; Geoffroy le 11 mars 1902 à Paris. Henry Grandin de Mansigny décède à Paris le 25 juin 1911. Son corps est inhumé à La Godefroy.

Juin 2020

Fonds Henry Grandin de Mansigny

Fonds Henry Grandin de Mansigny, 121 Fi Fonds Henry Grandin de Mansigny, 121 Fi Fonds Henry Grandin de Mansigny, 121 Fi Fonds Henry Grandin de Mansigny, 121 Fi