Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes Imprimer

Beaux livres


 

Lucien Rudaux

Lucien Rudaux

Astronome, illustrateur et photographe donvillais

Sophie Poirier-Haudebert (dir.)

2022, 200 p., 17 €

(ISBN 978-2-86050-043-2)

Lucien Rudaux (1874-1947), « l’astronome de Donville », fut un brillant amateur de sciences dont la notoriété a largement dépassé les limites de l’Hexagone durant la première moitié du XXe siècle. Curieux et avide de savoirs, il se consacra avec enthousiasme à la fois à l’astronomie, à la météorologie, à la physique du globe ou encore à la spéléologie grâce auxquelles il côtoya les grandes figures scientifiques de son époque telles que Camille Flammarion, Édouard-Alfred Martel ou Alexandre Ananoff.

C’est par le dessin et surtout la photographie qu’il enregistrait et documentait ses recherches. Une sélection de plus de 300 photographies, d’une qualité saisissante, illustrent ici les travaux et les voyages d’exploration de cet homme totalement dévoué au partage de la connaissance, qui, depuis quelques années, retrouve sa légitime place de précurseur de l’art spatial.


Lucien Rudaux

Les archives départementales conservent en dépôt, depuis 2008, un fonds photographique qui se compose de plus de cinq mille plaques de verre réalisées par Lucien Rudaux (1874-1947).

Né en 1874, Lucien Rudaux est issu d’une famille d’artistes. Son grand-père, officier du Génie dans l’armée napoléonienne, a réalisé des croquis des fortifications de Paris. Son père était un artiste d’une certaine notoriété, connu pour ses tableaux et ses lithographies, publiées notamment dans des éditions de Pierre Loti ou encore de George Sand.

Lucien Rudaux est surtout connu pour l’intérêt qu’il porte à l’astronomie. Dès l’âge de vingt ans, il installe un observatoire près de la maison familiale à Donville (canton de Granville), adhère en 1892 à la Société astronomique de France de Camille Flammarion et contribue à l’illustration du bulletin de laquelle il participe régulièrement. Sa passion pour l’astronomie et son héritage artistique le poussent à imaginer des panoramas de planètes, faisant ainsi de lui un précurseur de l’art astronomique. Dès 1904, il démontre ses talents de vulgarisateur en publiant ses premiers articles dans les magazines La Nature, L’Illustration ou Je sais tout. Après Ce qu’on voit dans le ciel (1914), il publie un Manuel pratique d’astronomie qui suscite un tel succès que sa notoriété s’étend aux États-Unis, où des sites internet lui sont encore consacrés. Mais c’est son ouvrage, Sur les autres mondes, publié en 1937 chez Larousse, dans lequel il décrit le système solaire et ses planètes avec un réalisme visionnaire, qui inspirera des générations de passionnés d’astronomie et de science-fiction.

Si la science tient une place prépondérante dans sa collection photographique, le fonds conservé aux archives départementales illustre aussi de nombreux sujets ethnographiques prenant notamment pour décor Granville et son port au début du XXe siècle, mais aussi la spéléologie (il participe ainsi aux explorations du célèbre scientifique Édouard-Alfred Martel dans les Pyrénées) ou encore la météorologie.


Une grande partie du fonds photographique a été numérisé. Il est consultable sur archives-manche.fr

Lucien RudauxLucien RudauxLucien RudauxLucien Rudaux

La Manche toute une histoire

La Manche toute une histoire

Jean-Baptiste Auzel (dir.)

Réédition 2019, 252 p., 14 €

(ISBN 978-2-86050-037-1)

Les Archives de la Manche vous proposent un voyage dans la riche histoire du département de la Manche. A destination du grand public, ce manuel d'histoire est abondamment illustré par plus de 350 documents principalement issus des collections des archives départementales. De l'arrivée des premiers hommes à l'époque contemporaine, en passant par la fondation du Mont Saint-Michel, les incursions scandinaves, l'intégration au royaume de France, la Révolution française et les deux guerres mondiales, c'est une véritable (re)découverte de notre histoire que vous convie cet ouvrage.

Pour sa rédaction, 11 auteurs, archéologues, enseignants ou archivistes, tous historiens reconnus ou jeunes chercheurs et membres de sociétés savantes, ont été réunis : Dominique Cliquet, archéologue (Préhistoire), Laurent Paez-Rezende, archéologue (Antiquité), Laurence Jeanne, archéologue (Antiquité), Julien Deshaye, historien de l'art (Moyen Âge), David Nicolas-Méry, historien (Moyen Âge), Alexis Douchin, archiviste, historien (Ancien Régime), Jean-Baptiste Auzel, archiviste, historien (Révolution française et premier XIXe siècle, 1789-1870), Jérémie Halais, archiviste, historien (Belle Epoque et Grande Guerre, 1870-1919), Stéphane Robine, archiviste, historien (Entre-deux-guerres et seconde guerre mondiale), Eric Lechevallier, archiviste (L'après guerre) et Olivier Jouault, professeur d'histoire (études de cas).


Bon de commande (433 ko)

La Manche toute une histoireLa Manche toute une histoireLa Manche toute une histoireLa Manche toute une histoire

Barbey d'Aurevilly contre son temps

Barbey d'Aurevilly contre son temps

Un écrivain dans la tourmente du XIXe siècle

Mélanie Leroy-Terquem (dir.)

Réédition 2019, 176 p., 19 €

(ISBN 978-2-86050-038-8)

Ouvrage réalisé à l’occasion de la rénovation du musée Barbey d’Aurevilly à Saint-Sauveur-le-Vicomte, en 2008, et des expositions afférentes (2008-2009 Saint-Sauveur-le-Vicomte et Saint-Lô), dans le cadre du bicentenaire de l’écrivain, sous la direction de Gilles DÉSIRÉ-DIT-GOSSET, archiviste paléographe, alors directeur des archives départementales de la Manche.

"Est-on plus haut que son époque ou ne l’est-on pas ? Voilà toute la question. Je connais des jeunes gens, – très modernes – qui sont absolument en 1866 ce qu’étaient ces vieux évaporés d’émigrés en 1792. Ils sont de leur temps, comme les émigrés du leur, car parmi eux il y en a d’opposés au gouvernement… Mais être plus haut que son temps –que ce soit en avant ou que ce soit en arrière, – mais être plus haut, voilà toute la question et toute la mesure de la supériorité."

Table des matières (92 ko)

Bon de commande (433 ko)

Barbey d'Aurevilly contre son tempsBarbey d'Aurevilly contre son tempsBarbey d'Aurevilly contre son tempsBarbey d'Aurevilly contre son temps

Atlas linguistique et ethnographique normand

Atlas linguistique et ethnographique normand

Patrice Brasseur

2019, 250 p., 80 €

(ISBN 979-10-91460-36-1)

L’Atlas linguistique et ethnographique normand (ALN) livre les données d’une enquête de terrain qui a été effectuée de 1970 à 1977 auprès de 697 informateurs, au moyen d’un questionnaire de plus de 2500 questions touchant à tous les aspects de la vie rurale. L’enquête a porté sur les 5 départements normands (Manche, Calvados, Orne à l’exception du Perche, Eure et Seine-Maritime) ainsi que sur les Îles anglo-normandes de Jersey, Guernesey et Sercq. Les quatre premiers volumes contiennent au total 1400 cartes et un grand nombre de listes complémentaires. Les données ethnographiques concernent en particulier la médecine populaire et les croyances, coutumes et usages locaux.

Cette dernière publication comprend 153 cartes ayant trait à diverses catégories grammaticales : déterminants, pronoms, adverbes, prépositions. La morphologie (verbale et nominale) y est aussi examinée. On y trouvera également le questionnaire d’enquêtes et un index des signifiés des cinq volumes indispensable à la consultation de l’ensemble.

Cette somme dialectologique de grande ampleur est sans équivalent dans les régions voisines.

Bon de commande (433 ko)


Les Mémoires d'Hervé de Tocqueville

Les Mémoires d'Hervé de Tocqueville

Jean-Louis Benoît, Nicole Frére 
et Christian Lippi (éd.)

2019, 512 p., 18 €

(ISBN : 978-2-86050-035-7)

C'est sous la monarchie de Juillet, entre 1834 et 1840, qu'Hervé de Tocqueville, retiré des affaires depuis la révolution de 1830, rédige ses Mémoires. Destiné à ses enfants, son texte couvre, après un bref récit de sa jeunesse, une période qui s'étend de son mariage avec la petite-fille de Malesherbes, en 1793, jusqu'au départ de Charles X, en 1830. Justifiant ses actions politiques, il s'attarde sur sa fonction de préfet sous la Restauration, successivement dans les départements de Maine-et-Loire, de l'Oise, de la Côte-d'Or, de la Moselle, de la Somme et de Seine-et-Oise. Nommé pair de France par Charles X, en 1827, à la fin du long ministère Villèle, il voit se dégrader la situation politique et juge sévèrement le ministère Polignac ; de même que la nouvelle religiosité qui apparaît alors. Néanmoins, il reste fidèle à son souverain.

Bon de commande (433 ko)

Château de Tocqueville (Archives départementales de la Manche, cl. A. Poirier)Hervé Clérel comte de TocquevilleChâteau de Tocqueville (Archives départementales de la Manche, cl. A. Poirier)Le couple Tocqueville (collection particulière)

Rivages en guerre. Le littoral du département de la Manche dans la Grande Guerre, 1914-1918

Rivages en guerre

Le littoral du département de la Manche dans la Grande Guerre, 1914-1918

Jean-Baptiste Auzel, Jérémie Halais (dir.)

2018, 162 p., 30 €
(ISBN 978-2-8151-0305-3)

Entre 1914 et 1918, le département de la Manche est placé en première ligne de la guerre navale et mondiale. Ses 355 kilomètres de côtes subissent les effets de la lutte sous-marine et de l’espionnage. Dans ses ports débarquent de nombreux contingents de militaires ou de travailleurs étrangers, des Britanniques, des Belges, des Américains mais aussi des Portugais, des Russes ou des Chinois. En outre, les hostilités perturbent l’économie traditionnelle, et notamment les activités liées à la pêche. Elles font évoluer les infrastructures portuaires et les industries. Le conflit bouleverse les parcours de vie des populations littorales. Les hommes sont mobilisés dans l’armée ou dans la Marine, parfois à l’usine, alors que les familles, femmes et enfants, doivent aussi contribuer à l’effort de guerre.

À l’occasion des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, ce sont ces thématiques méconnues du premier conflit mondial que les archives départementales, Maison de l’histoire de la Manche, nous dévoilent, avec des documents pour la plupart inédits.

Rivages en guerreRivages en guerreRivages en guerreRivages en guerre

1000 ans de Normandie

1000 ans de Normandie

Collectif

2017, 320 p., catalogue d'exposition, 29 €
(ISBN 978-94-6161-367-7)

La Normandie est aujourd'hui réunifiée au sein d'une même région. A cette occasion, les archives des cinq départements normands (le Calvados, l'Eure, la Manche, l'Orne et la Seine-Maritime) ont souhaité associer leurs ressources pour marquer l'événement et proposer un retour sur l'histoire et l'identité d'un territoire qui se signale par sa permanence et sa notoriété. 

1000 ans de Normandie1000 ans de Normandie1000 ans de Normandie1000 ans de Normandie

Qui êtes-vous Monsieur de Tocqueville ?

Qui êtes-vous Monsieur de Tocqueville ?

Charlotte Manzini

2005, 159 p., 20 €

(ISBN 2-86050-019-7)

Alexis de Tocqueville appartient à une famille d’ancienne noblesse normande aux alliances prestigieuses. Par sa mère notamment, il descend de Malesherbes, qui fut ministre de Louis XVI et qui le défendit lors de son procès devant la Convention. Une grande partie de sa famille directe fut guillotinée à la Révolution, ce qui marqua d’une empreinte durable son univers familial. Homme des Lumières, son père Hervé de Tocqueville, a joué pour Alexis un rôle de modèle. Il entretint par ailleurs avec ses deux frères aînés, Hippolyte et Edouard, des relations affectueuses non sans quelque agacement lié à leurs divergences d’opinions.

Qui êtes-vous Monsieur de Tocqueville ?Qui êtes-vous Monsieur de Tocqueville ?Qui êtes-vous Monsieur de Tocqueville ?Qui êtes-vous Monsieur de Tocqueville ?

Descente aux enfers avec Guillaume de Digulleville

Descente aux enfers avec Guillaume de Digulleville

Frédéric Duval (éd.)

Édition et traduction commentées d'un extrait du Pèlerinage de l'âme

(Paris, Bibl. nat. De Fr., français 12466)
2006, 175 p., 20 €
(ISBN 2-86050-021-9)

Si les Pèlerinages de Guillaume de Digulleville, trop lontemps méconnus, sont aujourd'hui redécouverst, ils ont remporté dans les derniers siècles du Moyen Âge un succès considérable. Leur traduction dans de nombreuses langues européennes (allemand, anglais castillan, latin, néerlandais), des références dans la création littéraire de cette époque, un nombre élevé de manuscrits conservés et leur diffusion précoce dans les premiers temps de l'imprimerie prouvent l'ampleur de leur influence.

Guillaume de Digulleville, dans le Pèlerinege de l'âme (1358), a décrit dans un style flamboyant le purgatoire, l'enfer et le paradis. Quelques décennies après Dante, l'auteur met en scène les aventure de sa propre âme aux prises avec les diables, mais protégée par son ange gardien. C'est l'extrait consacré au séjour de l'âme au purgatoire et en enfer que nous présentons ici.

Grâce à la reproduction partielle d'un manuscrit de la Bibliotèque nationale de France (français 12466), nous invitons les lecteurs d'aujourd'hui à lire Guillaume de Digulleville dans le texte. L'introduction se veut un mode d'emploi : après une présentation du poète normand et de son oeuvre, elle enseigne comment a été fabriqué le manuscrit, mais aussi comment déchiffrer son écriture et comprendre le français de la fin du Moyen Âge. La reproduction de chaque colonne du manuscrit est ensuite accompagnée d'une transcription, d'une traduction en français moderne et de nombreuses notes explicatives. De splendides enluminures viennent illustrer le tout.

Descente aux enfers avec Guillaume de DigullevilleDescente aux enfers avec Guillaume de DigullevilleDescente aux enfers avec Guillaume de Digulleville