Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes Imprimer

Nouveaux fonds photos en ligne

Mise en ligne sur internet


 

Fonds Henry Grandin de Mansigny, 121 Fi

Fonds Henry Grandin de Mansigny

121 Fi

Ce fonds illustre les deux passions d’Henry Grandin de Mansigny : les chevaux (attelages, courses hippiques sur les hippodromes parisiens, à la fin du XIXe siècle) et le portrait avec entre autre pour modèle son épouse Maria de la Luz et ses enfants.

On découvre également quelques photos de châteaux du sud Manche à la fin du XIXe siècle.


Henry Marie Grandin de Mansigny est né à Avranches le 15 août 1849, du capitaine de corvette Henri Grandin de Mansigny (1788 à Guérande - 1866 à La Godefroy) et de Rose Louise Caroline Yvon du Plessis (1807 à Saint-Pierre-d'Arthéglise - 1900 à La Godefroy). Mobilisé par la garde nationale mobile, le 15 août 1870, il participe aux campagnes contre l'Allemagne. En 1876, il est nommé officier de réserve du 24e régiment de Dragons, avant de rejoindre le 11e régiment de cavalerie Dragons où il obtient le grade de sous-lieutenant.

Il devient maire de La Godefroy à la fin du XIXe siècle. Ce passionné de chevaux et de photographie se partage entre son appartement place des États-Unis à Paris et son manoir du Plessis à La Godefroy pour lequel il fait bâtir une extension et des écuries. Le 15 octobre 1883, il épouse à Paris, Maria de la Luz de Villamil, fille d’un riche aristocrate espagnol. Le couple donne naissance à quatre enfants : Henriette le 19 septembre 1884 à Gouvieux (Oise), future épouse d'Adrien Gaudin de Villaine ; Guillemette le 29 avril 1889 à Paris qui décède avant l'âge de 4 ans ; Emmanuel le 23 août 1895 à La Godefroy ; Geoffroy le 11 mars 1902 à Paris. Henry Grandin de Mansigny décède à Paris le 25 juin 1911. Son corps est inhumé à La Godefroy.

Juin 2020

 

Fonds Henry Grandin de Mansigny

Fonds Henry Grandin de Mansigny, 121 FiFonds Henry Grandin de Mansigny, 121 FiFonds Henry Grandin de Mansigny, 121 FiFonds Henry Grandin de Mansigny, 121 Fi

Fonds de la famille Cardin

Fonds de la famille Cardin

96 Fi

Cette famille d’ébénistes est bien connue à Saint-Sauveur-Lendelin. Les photos ont probablement été prises par Joseph Cardin, le photographe de la famille. À côté des nombreuses photos familiales, on découvre quelques clichés de fêtes à Saint-Sauveur-Lendelin, un bel ensemble de meubles réalisés et sculptés par Roger Cardin (fils ainé de Joseph), et plusieurs groupes de conscrits.


Joseph Cardin est né à Saint-Sauveur-Lendelin le 3 août 1892. Comme son père, le menuisier Victor Cardin, Joseph poursuit l'activité familiale autour du travail du bois et devient horloger à Saint-Sauveur-Lendelin. Exempté à deux reprises, il intégre le 2e groupe d'aviation en mai 1917. Affecté au 1er groupe d'aviation en août, il est démobilisé deux plus tard, le 24 août 1919. A son retour, il épouse en août 1920 à Saint-Sauveur-Lendelin, Alice Châtel originaire de Gouvets. Horloger, Joseph assure diverses activités connexes comme la bijouterie, l'orfévrerie, la lunetterie mais également la photographie. De son mariage, naissent quatre enfants. Roger (1921-2012), héritier de la tradition familiale, devient ébéniste à Saint-Sauveur-Lendelin. Suzanne (1925-....) épouse un horloger et s'installe en Mayenne. Harold (1928-....) s'unit en premières noces à Marie-Paule Quéré puis s'établit à Mur-de-Bretagne comme bijoutier. Erick (1935-....) le cadet de la famille reste à Saint-Sauveur-Lendelin où il s'installe comme bijoutier-horloger. Joseph s'éteint dans sa commune natale le 16 juillet 1962.

Fonds de la famille Cardin

Fonds de la famille CardinFonds de la famille CardinFonds de la famille CardinFonds de la famille Cardin

Collection Marcel Corbet, 108 Fi 4

Collection Marcel Corbet

108 Fi

Marcel Corbet est né dans le Cotentin en 1929. Il commence sa carrière professionnelle comme ajusteur dans l'industrie, tout en développant son talent de ferronnier d'art amateur. Au début des années 1970, il intégre la mairie de Tourlaville, dans un premier temps, en tant que serrurier-soudeur, puis rapidement, comme animateur auprès des personnes du 3âge. En 1980, une résidente lui confie des cartes postales anciennes de Cherbourg, c'est le point de départ de cette importante collection de cartes postales du Nord-Cotentin. Cartophile passionné, il crée le club des collectionneurs de Tourlaville qu'il animera jusqu'à sa mort en 2010.

Collection Marcel Corbet

Collection Marcel Corbet, 108 Fi 15Collection Marcel Corbet, 108 Fi 129Collection Marcel Corbet, 108 Fi 147Collection Marcel Corbet, 108 Fi 206

Fonds Jacques Lemière, 115 Fi 2

Fonds Jacques Lemière

115 Fi

Fonds Jacques Lemière

Fonds Jacques Lemière, 115 Fi 36Fonds Jacques Lemière, 115 Fi 186Fonds Jacques Lemière, 115 Fi 194Fonds Jacques Lemière, 115 Fi 197

Fonds Gilbert Lechevallier

Fonds Gilbert Lechevallier

116 Fi

Ce fonds regroupe des reportages photographiques essentiellement sur Roncey, dont un exceptionnel qui documente la reconstruction de l'église depuis la mise en place des fondations jusqu'à son achèvement.

Fonds Gilbert Lechevallier

Fonds Gilbert LechevallierFonds Gilbert LechevallierFonds Gilbert LechevallierFonds Gilbert Lechevallier

Fonds Karl Herbst

Fonds Karl Herbst

4 Fi 42

Ces photographies ont été prises par le père de Karl Herbst puis envoyées à sa fiancée et à sa famille en Allemagne.

Ce fonds documente l'occupation allemande dans le Cotentin, en particulier la batterie de Hambourg à Fermanville. La construction de cette batterie commence en juillet 1940. Le 6 juin 1944, bien que les casemates ne soient pas achevées, la batterie participe activement au combat contre les destroyers américains. Ses canons touchent à plusieurs reprises les navires mais l'avancée des troupes alliées au sol finit par avoir raison des troupes allemandes.

 

 

Fonds Karl Herbst

Fonds Karl HerbstFonds Karl HerbstFonds Karl HerbstFonds Karl Herbst

4 Fi 44 : Fonds attribué à la famille Gautier-Lemonnier

Fonds attribué à la famille Gautier-Lemonnier

4 Fi 44

Il ne compte qu'une quarantaine de plaques de verre stéréoscopiques mais présente plusieurs vues intéressantes de Mortain entre 1915 et 1930.

Ces photographies ont été retrouvées dans la maison que louaient les parents de Monsieur Henri en Ardèche. Abandonnées dans un grenier par des précédents habitants, elles n'ont aucun lien avec la famille Henri.

La maison qui apparait sur la photographie 4 Fi 44/18 appartenait dans les années 1900-1920 à Emile Gautier, négociant à Mortain.

Avec cette légende "La maison", on peut envisager que ces plaques de verre proviennent de la famille Gautier-Lemonnier ou d'une famille qui leur est proche.

Fonds attribué à la famille Gautier-Lemonnier

Fonds attribué à la famille Gautier-LemonnierFonds attribué à la famille Gautier-LemonnierFonds attribué à la famille Gautier-LemonnierFonds attribué à la famille Gautier-Lemonnier

Fonds Arthur Levieux

Fonds Arthur Levieux

114 Fi

On trouve dans ce fonds plusieurs vues de Granville et des parcs et jardins parisiens au début du XXe siècle, ainsi que plusieurs portraits d'une famille granvillaise.

Si Arthur Levieux n'est pas un photographe professionnel, on remarque tout de même dans ses clichés une bonne maitrise de la composition ainsi que la présence exceptionnelle pour un amateur, d'une toile de fonds peinte, à l'arrière de plusieurs de ses portraits.

Fonds Arthur Levieux

Fonds Arthur LevieuxFonds Arthur LevieuxFonds Arthur LevieuxFonds Arthur Levieux

Fonds de la famille Dieu

Fonds de la famille Dieu

4 Fi 41

Il s’agit de photographies de la famille Dieu, originaire de Torigni-sur-Vire.

Ces plaques de verre ont été retrouvées dans la maison du Clos aux Gens d'Armes à Torigni-sur-Vire (actuellement rue Robert du Mont), dans les années 80, par le propriétaire de l'époque lors de travaux de rénovation.

Fonds de la famille Dieu

Fonds de la famille DieuFonds de la famille DieuFonds de la famille DieuFonds de la famille Dieu

Collection d'albums

Collection d'albums

5 Fi

Il y a un album sur le bombardement de Cherbourg en 1941 (5 Fi 105) et un très bel album de voyages sur la Normandie et la France en général datant de 1898-1899 (5 Fi 110).

Collection d'albums

Collection d'albumsCollection d'albumsCollection d'albumsCollection d'albums

Collection Victor Lefrançois

Collection Victor Lefrançois

70 Fi

Il s’agit de plaques de verrede la région des Pieux datant du 1er quart du XXe siècle.

Henri Jean Victor Lefrançois est né le 18 mai 1856 aux Pieux, de Victor Lefrançois (teinturier) et de son épouse Virginie Mabire (ménagère). Devenu épicier aux Pieux, il s'adonne à la photographie et édite de nombreuses cartes postales de la région.

Collection Victor Lefrançois

Collection Victor LefrançoisCollection Victor LefrançoisCollection Victor LefrançoisCollection Victor Lefrançois

Fonds de l'abbé Leblond

Fonds de l'abbé Leblond

105 Fi

Il s’agit de diapositives couleur de la région de Gatteville-le-Phare dans les années 1950-1960.

Diapositives prises par l'abbé Bernard Leblond, curé de Gatteville, puis projetées aux paroissiens. Elles concernent le patrimoine et la vie locale à Gatteville et aux alentours, dans les années 50 et 60.

Fonds de l'abbé Leblond

Fonds de l'abbé LeblondFonds de l'abbé LeblondFonds de l'abbé LeblondFonds de l'abbé Leblond


Mise en ligne sur l'intranet de la salle de lecture

Pour des raisons de vie privée ou de droits, certaines images n'apparaissent que sur l'intranet de notre salle de lecture.


Photothèque des archives, 1967

3 Fi 1967

La photothèque des archives avec 2470 nouvelles photographies sur le patrimoine manchois.

Dès 1965, Yves Nédélec, alors directeur des archives départementales de la Manche, entreprend des visites patrimoniales dans les communes du département. Pendant deux ans, églises, chapelles, châteaux, manoirs et fermes remarquables sont visités et systématiquement photographiés afin de créer une base documentaire d'un intérêt architectural et historique. Les reportages photographiques sont confiés à deux jeunes hommes, Daniel Lecerclé et Jean-Pierre Leménil (petit-cousin d'Yves Nédélec). Leurs clichés vont servir de base à la photothèque des archives qui voit officiellement le jour avec l'arrivée d'un photographe dans le service en 1967.


Photothèque des archives, 1969

3 Fi 1969

Reportages et reproductions de documents en grande partie réalisés par le photographe des archives départementales de la Manche, Fernand Godey, durant l'année 1969.