Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes Imprimer

Affichage détaillé (Toute l'histoire du département)


Contrat d'apprentissage apothicaire, 1658

Le 13/12/2021 par Nicolas Abraham

Exercice de paléographie #2 2021-2022 donné à l'occasion des ateliers d'initiation à la paléographie

Contrat d’apprentissage, pour deux années, passé entre Nicolas Bonvallet, apothicaire à Saint-Sauveur-le-Vicomte, et Jacques de Glatigny, d’Omonville-la-Folliot, assisté de Louise Picot, sa mère, aux termes duquel Bonvallet s’engage à lui enseigner l’art de la pharmacie, à le nourrir, le loger et le coucher, contre le paiement de 100 livres, dont 50 livres sont versées comptant, 18 août 1658.

5 E 11804

 

5 E 11804

 

Illustration 1
7 Fi 153, Fonds Charles Barbaroux

Transcription

source : Archives départementales de la Manche, notariat de Saint-Sauveur-le-Vicomte, 1658 (5 E 11804)

L’an mil six centz cinquante et huict, le /2 dix huictiesme jour d’aoust, a Saint Sauveur le Viconte[1], /3 par devant Jean Le Tellier et (Vincent surchargé) Jiullien Dollebel, /4 tabellions royaulx en la viconté dudict Sainct /5 Sauveur pour le siege dudict lieu. /6

Fut present maitre Nicolas Bonvallet, appoticaire /7 audict lieu de Saint Sauveur, lequel c’est submis /8 et obligé nourrir, loger et coucher maistre /9 Jacques de Glatigny, filz Jean et d’honneste /10 femme Louisse Picot, de la paroisse d’Omontville /11 la Follyot[2], ses pere et mere, le temps et espace /12 de deux ans a commencer le premier de /13 septembre prochain venant  et a finir /14 a pareil jour lesdictz deux ans expirez, et /15 luy monstrer et l’instruire durant ledict /16 temps l’art de pharmacie ainsy qu’un bon /17 maistre doibt faire de bonne foy a ses /18 apprentifz. Et fut ce faict moyennant et par /19 ce que ledict de Glatigny, en travaillant /20 actuellement en la bouttique dudict Bonvallet /21 lesdictz deux ans entiers. Il sera tenu de luy /22 paier la somme de cent livres tournois /23 paiable la moitié presentement, ce qui faict /24 a esté, et l’autre moitié du jourd’huy en un an. /25 Et, en cas ou ledict de Glatigny vouldroit prendre /26 son congé avant lesdictz deux ans expirez /27 et quitter la bouttique dudict Bonvallet, /28 il sera tenu et c’est obligez de luy paier /29 la somme de deux centz livres, sur laquelle /30 somme iceluy Bonvallet luy fera desduction (2e page) de ce qu’il aura receu et touché dudict [de] /2 Glatigny et fournira ledict de Glatigny [un] /3 lict pour se coucher, lequel il pourra repr[endre] /4 son temps expiré, et ne se pourra faire /5 paier d’aulchun travail ny vacations ai[nsy] /6 appartiendront au profilt particulier du[dict] /7 Bonvallet. A ce presente laditte Louisse Pico[t], /8 mere dudict de Glatigny, laquelle a plegé[3] [et] /9 cauptionné ledict son filz et s’en est rendus a[vec] /10 luy principalle respondante. Et a ce que dess[us] /11 lesdittes partis chacuns en leurs faictz et /12 promesses ont obligé tous leurs biens present[z] /13 et advenir. Aux presences de Renouf Conp[ere] /14 et Jullian Le Griffon dudict Sainct Sauveur, tesmoi[ngs] /15 a ce appellez.

 

                                                          (signé :) N. Bonvallet (avec paraphe)

 

(signé :) J. de Glatigny (avec paraphe)                                marque de laditte de Glatigny, mere

 

(signé :) J. Le Griffon (avec paraphe)                                  (signé :) R. Conpere (avec paraphe)


[1] Saint-Sauveur-le-Vicomte, chef-lieu de canton.

[2] Omonville-la-Folliot, rattachée en 1812 à Denneville, canton de la Haye-du-Puits

[3] Pleiger : répondre de quelqu’un, lui servir de garant