Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes Imprimer

Destructions de 1944

Dans la Manche, à la suite des destructions de 1944, la situation varie d’un arrondissement à l’autre. La situation de la collection du greffe se présente sommairement ainsi :

Arrondissements judiciaires d’Avranches, Coutances et Mortain

  • Des origines à l’an X : collections détruites en totalité en 1944
  • De l’an XI à décembre 1932 : collections conservées aux Archives départementales. La décennie an XI-1812 manque pour 14 communes de l’arrondissement de Coutances. Les tables décennales sont reliées à la fin des registres correspondants sauf pour la période 1853-1862 de l’arrondissement de Mortain et pour Avranches (an XI-1902), Coutances (an XI-1892), Granville (an XI-1903), Villedieu-les-Poêles (1792-1892), qui sont reliées à part
  • De 1933 à nos jours : collections conservées au greffe de Coutances

Arrondissement judiciaire de Cherbourg

  • Des origines à 1792 : collections détruites en 1944. Exceptionnellement, pour 38 communes de l’arrondissement, les registres remontant à la fin du XVIIIe s. (dates variables) ont été sauvés en 1944
  • De 1793 à 1932 : collections conservées aux archives départementales

=> Les registres de Cherbourg ont été versés aux Archives départementales pour la période an X-1932 (et non 1793-1932) ; la collection du greffe antérieure à l’an XI a péri en 1944

=> La collection des tables décennales, reliée à part, par cantons, couvre la période de 1793 à 1932 ; mais elle est incomplète. Manquent la période 1792-an X pour les cantons de Beaumont et des Pieux, et la période an XI-1812 pour tout l’arrondissement

  • De 1933 à nos jours : collections conservées au greffe de Cherbourg

Arrondissement judiciaire de Saint-Lô

  • Des origines à 1873 : collections détruites en 1944 et non reconstituées. Pour 4 communes cependant, la reconstitution commence dès 1864 (Saint-Lô, Torigni-sur-Vire, Quibou, Saint-Jean-de-Daye).
  • De 1874 à 1932 : collections conservées aux Archives départementales. État civil reconstitué par photographie. Les tables décennales n’ont pas été reconstituées.
  • Pour trois communes (Saint-Lô, Torigni-sur-Vire, Saint-Jean-de-Daye), qui ont perdu en 1944 leurs deux collections d’état civil, la reconstitution (portant seulement sur la période 1864-1944) a été faite d’après les registres de catholicité et éventuellement les livrets de famille ; les renseignements ainsi fournis sont souvent succincts : les professions ne sont pas mentionnées ; l’âge des mariés est omis ; les filiations des mariés et surtout des défunts ne sont pas toujours indiquées.
  • De 1933 à nos jours : collections conservées au greffe de Coutances (Saint-Lô n’ayant plus de tribunal de grande instance)

Arrondissement judiciaire de Valognes

  • Des origines à 1792 : collections détruites en 1944. Exceptionnellement pour 19 communes de l’arrondissement, les registres remontant à la fin du XVIIIe s. (dates variables), ont été sauvés en 1944.
  • De 1793 à 1932 : collections conservés aux Archives départementales. Pour trois communes, la collection commence après 1793 : Valognes (an VII), Alleaume (an IV), Vierville (an IV). Les tables décennales sont reliées à part, par cantons.
  • De 1933 à nos jours : collections conservées au greffe de Cherbourg.

Quelques rares communes ont vus les deux collections détruites :

Catz, Moyon, Raids, Saint-Jean-de-Daye, Saint-Lô, Torigni-sur-Vire et Les Veys durant les événements de 1944. Il y a eu reconstitution, mais cela peut être lacunaire.