L'abbaye de Savigny et l'aristocratie (XIIe-XIIIe siècles)

  • Cote :

    408 AV 2

  • Présentation du contenu :

    L'abbaye de Savigny a toujours entretenu de fortes relations avec l'aristocratie et doit à ces liens étroits une bonne part de sa fortune. On doit s'interroger sur ce succès. Les fondations, les donations s'adressaient jusque-là aux grandes abbayes bénédictines dont Marmoutier était le meilleur représentant. Une rupture de "l'amitié" évoquée dans un article de F. Mazel dans la Revue historique pour Saint-Victor de Marseille, peut ouvrir une piste de réflexion sans être exclusive.
    - Une fondation assistée par l'aristocratie : Vital l'ermite évolue dans le milieu aristocratique et au plus haut niveau. Après le patronage du comte de Mortain, il obtient celui du seigneur de Fougères. La fondation de l'abbaye voit un grand rassemblement des puissants de la région autour du roi lui-même. La prédication et l'action du réformateur ne les éloignent pas et son discours visiblement rencontre la sympathie des aristocrates.
    - Les donateurs (XIIe-XIIIe siècles) : L'étude des donateurs met en lumière la présence des grands lignages de toute la région. Sans égards pour les limites territoriales, Savigny joue d'ailleurs de sa position aux confins. Les Fougères, les Mayenne mais aussi les Vitré plus éloignés, sans parler des ducs de Bretagne font des dons, mais provoquent aussi visiblement ceux de leurs clientèles de vassaux. Une certaine concurrence se fait, mais tardivement, au profit de certaines maisons cisterciennes patronnées par de grandes familles. L'abbaye sait jouer de sa position et n'hésite pas à solliciter. Bien plus, dans ces régions où l'autorité est confuse, elle n'hésite pas à demander de grandes chartes confirmatives aux réels détenteurs de l'autorité. L'abbaye maîtrise parfaitement ses relations avec les réseaux aristocratiques.
    - Les atouts de Savigny : Ce que Savigny offre concrètement n'est pas obligatoirement très différent de ce qu'offraient les abbayes anciennes : l'association de prières, les obits, les sépultures, mais aussi l'habit. Nombre d'aristocrates y entrent, renforçant des liens étroits avec les lignages. Il faut compter sur le prestige du saint fondateur, sur la spiritualité nouvelle proposée par les moines et sans doute aussi sur leur attitude neuve envers la réforme et les donateurs mais dans quelle mesure ? Malgré les apparences, l'abbaye de Savigny met en place un nouveau modèle de relations avec l'aristocratie.

  • Date :

    2012

  • Nature du contenu : conférence
  • Description physique :

    Importance matérielle : 1 Carte mémoire

    Genre/Carac. phys. : Document sonore

    Particularité physique : 1 plage de son inédit de bonne qualité

  • Conditions d'accès :

    Convention non signée.

  • Origine : Pichot, Daniel (conférencier)
  • Notes :

    Séance à l'auditorium des archives départementales, le jeudi après-midi, 4 octobre 2012.

    Pas de lien son.

  • Traitement :

    Monique Arbassette

  • Mots-clés