La bataille de Mortain, 6-13 août 1944
Le 05/08/2019 à 09h50 par Archives Manche
Résumé

Après la percée d'Avranches, fin juillet, les Américains pénètrent en Bretagne mais ils doivent encore libérer l'Est du département, Villedieu-les-Poêles, Sourdeval, Saint-Pois et surtout Mortain sont encore occupées. Pour cette dernière, la libération intervient le 3 août mais, dans la nuit du 6 au 7 août, les Allemands lancent une vaste contre-offensive dans le secteur.

À l'Est de Saint-Lô, la poussée américaine est moins rapide, les Allemands résistant autour de Villedieu-les-Poêles jusqu'au 2 août. Après la prise de la cité des cuivres, ils refoulent les Allemands à travers le bocage du Mortainais et pénètrent dans Mortain, le 3 août.

Le plan de Hitler

Hitler impose à ses généraux une contre-offensive, nommée Opération Liège ou Lüttich, avec pour objectif d'attaquer le flanc droit des troupes alliées qui avancent en Bretagne. Les Allemands souhaitent ainsi désorganiser les lignes américaines, notamment celles de la 3e armée qui, sous les ordres du général Patton, progresse à l'Ouest. Ils espèrent également donner un répit à la Wehrmacht qui lui permettrait de reconstituer une ligne de défense sur la Marne et la Somme.

 

Trois divisions blindées allemandes attaquent donc, dans la nuit du 6 au 7 août, à Mortain. Après avoir repris, au matin du 7 août, à la 30e division américaine, la ville de Mortain, où reste encerclé un bataillon américain, les Allemands poursuivent, sur une quinzaine de kilomètres, en direction de Saint-Hilaire-du-Harcouët.

Les Alliés réagissent

Du côté des Alliés, la contre-attaque n'est pas une surprise car les codes allemands ont été percés. En outre, dès le 7 août, le ciel se dégage et permet à leurs chasseurs-bombardiers de décoller. Les appareils stoppent l'avancée des blindés allemands. La Wehrmacht, déjà amoindrie par deux mois de combats en Normandie, a jeté dans la contre-attaque ses dernières forces encore valides. Le 7 août, Montgomery peut lancer une offensive dans le secteur de Falaise qui a été dégarni par les Allemands pour l'offensive sur Mortain.

 

Mortain, le 13 août 1944
(Archives de la Manche, 13 Num 1006)

 

Le 8 août, des renforts américains arrivent dans le secteur. Ils dégagent la ville le 12 août. Dans le même temps, la 3e armée de Patton a reçu l'ordre d'encercler les troupes allemandes par le Sud. Devant ce danger, Von Kugle obtient finalement l'autorisation de replier ses unités mais les Allemands ont perdu dans cette aventure près de 5000 hommes et au moins une cinquantaine de chars. Surtout, la contre-offensive de Mortain a pour conséquence l'encerclement et l'anéantissement de la VIIe armée allemande dans la poche de Falaise avec, au Nord, les Britanniques et, au Sud, les troupes américaines.

 

Jérémie Halais

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte