La percée d'Avranches, 30 juillet 1944
Le 04/07/2019 à 10h31 par Archives Manche
Résumé

La percée américaine se transforme en une course à la mer en direction de Granville et d’Avranches. Le 30 juillet, la libération de cette dernière ouvre la route de la Bretagne et de l’ouest de la France aux blindés du général Patton.

Le 29 juillet, la percée de l’opération Cobra est un succès : les divisions américaines ont libéré les deux tiers du département.

 

Granville, incendies sur les quais causés par les sabotages allemands, 31 juillet
(Archives de la Manche, 13 Num 4333)

 

Les Granvillais accuillent les éléments de la 6e division blindée américaine lors de leur arrivée le 31 juillet, sont heureux d’être à nouveau libres. Leur ville a été quasiment épargnée par l’aviation alliée et les Allemands ne l’ont guère défendue. En fait, la plupart de ses occupants sont partis la veille sur Avranches ou Mortain, ce qui a permis aux habitants de sortir les « trois couleurs » dans la soirée du 30 juillet.

 

Sartilly (Archives de la Manche, 13 Num 836)

 

Le 30 juillet, les blindés américains du général Patton traversent Sartilly pour foncer ensuite vers Avranches.

 

Avranches (Archives de la Manche, 13 Num 1105)

 

Avranches est libérée le 31 juillet dans la matinée.

 

Le Mont-Saint-Michel (Archives de la Manche, 13 Num 994)

 

Le 1er août 1944, le Mont Saint-Michel est libéré par les troupes américaines qui foncent vers la Bretagne. Désormais, la route de la Libération est ouverte pour l’ouest de la France.

 

Jérémie Halais

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte