Le droit de vote des femmes
Le 27/03/2017 à 11h50 par Archives Manche
Résumé

Les élections municipales du 29 avril et du 13 mai 1945 sont les premières organisées en France depuis 1935. Elles sont également, les premières donnant aux femmes le droit de vote.

Les élections municipales du 29 avril et du 13 mai 1945 sont les premières organisées en France depuis 1935. Elles doivent redonner aux communes des représentants légalement élus alors que se maintiennent un certain nombre de problèmes liés au conflit : pénuries, retours des absents, épuration, présence des troupes américaines, des prisonniers de guerre allemands et décès causés par des engins explosifs. Ces élections sont également, les premières donnant aux femmes le droit de vote.

 

 

C’est en effet par une ordonnance datée du 21 avril 1944 et signée à Alger que le gouvernement provisoire de la République française, sous la présidence du général De Gaulle, donne le droit de vote aux femmes, près d’un siècle après la Révolution de 1848 et le suffrage universel masculin.

 

 

Les Manchoises, comme l’ensemble des Françaises, ont enduré de nombreux sacrifices durant ces six années de conflit. Après le départ des hommes au front puis leur captivité en Allemagne, beaucoup ont dû faire face seules aux contingences de la vie quotidienne faites de réquisitions et de pénuries. Certaines se sont engagées dans la résistance. Sur 2 342 résistants manchois, 8 % sont des femmes. Elles ont aussi été touchées par la répression allemande : sur 2 459 manchois arrêtés, l’on recense 18% de Manchoises. Enfin, elles constituent plus de la moitié des victimes civiles des bombardements et des combats de l’été 1944.

 

Ce 29 avril 1945, ce sont donc près de 134 000 manchoises qui sont appelées aux urnes pour les élections municipales organisées dans plus de 640 communes. À l’issue du scrutin, l’on ne compte qu’une seule femme élue maire. Il s’agit d’Angèle Lamoureux à Saint-Jean-des-Baisants. Par ailleurs,  11 manchoises sont adjointes et 239 conseillères municipales.

 

Jérémie Halais

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte