La bataille de Barfleur
Le 27/03/2017 à 11h29 par Archives Manche
Résumé

En 1692, en pleine guerre de la ligue d’Augsbourg (1688-1697), Louis XIV rassemble une flotte et des troupes dans le Cotentin dans l’objectif d’aider le catholique Jacques II d’Angleterre à retrouver sa couronne. Chassé du trône d’Angleterre par son gendre, il s’est en effet réfugié auprès de son cousin, le roi de France, qui trouve là l’occasion d’une nouvelle guerre contre l’Angleterre et la Hollande, nations protestantes.

 

20000 hommes et 70 vaisseaux sont ainsi placés sous le commandement d’Anne-Hilarion de Costentin, comte de Tourville. Mais, avant de tenter la traversée et le débarquement, il faut briser la puissante flotte anglo-hollandaise. Le 29 mai, au large de Barfleur, les deux adversaires s’affrontent dans un duel qui voit disparaître deux vaisseaux et 5000 hommes de la flotte ennemie. Tourville perd 1800 hommes.

 

En l’absence de fortifications sur la côte normande, Tourville tente de rejoindre Saint-Malo ou Brest mais une partie de ses navires sont bloqués par les courants du raz Blanchard et ils doivent revenir vers l’ennemi pour se réfugier dans la baie de la Hougue. Le 30 mai, le Soleil Royal, navire amiral de Tourville, le Triomphant et l’Admirable qui ne peuvent suivre leur route, sont échoués au large de Cherbourg puis incendiés par les Anglais (1er juin). Les autres navires sont échoués à leur tour près de Tatihou, le 2 juin. Le 3 juin, les Anglais les incendient, les uns après les autres.

 

 

Cette défaite révèle le manque cruel d’un port militaire sur la côte du Cotentin et la nécessité d’en consolider les défenses ; elle débouche sur la construction des tours de Tatihou et de la Hougue. Le problème est réglé, un siècle plus tard, avec la construction de la rade et du port militaire de Cherbourg.

 

Jérémie Halais

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte