Dernière lettre d’un résistant fusillé, Jean Turmeau (Saint-Lô, mai 1944)
Le 23/03/2017 à 12h01 par Anonyme
Résumé

Didac'doc #49 -

Jean Turmeau, jeune résistant, responsable départemental des Francs Tireurs et Partisans, annonce à ses parents et à sa petite soeur sa prochaine exécution à la suite de son arrestation par la Police française à Flers et sa condamnation à mort par le tribunal militaire allemand près la feldkommandantur de Saint-Lô.

 

Dernière lettre d’un résistant fusillé, Jean Turmeau (Saint-Lô, mai 1944)

 

Mai 1944 : Le Front national (mouvement d’origine communiste) et son réseau FTPF, composé de groupes d’action, combat militairement depuis 1941 l’occupant. Dans le département de la Manche des groupes ont été décimés en 1942 mais d’autres se sont constitués dans le sud et luttent sous l’autorité de Jean Turmeau depuis novembre 1943.

En 1944, les FTPF intègrent les FFI et préparent l’insurrection qui doit faciliter le succès du débarquement en Normandie. La répression allemande, secondée par les forces de l’ordre françaises, est sévère, particulièrement à l’égard des partisans communistes.

 

> Télécharger le dossier <

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte